www.minisanterdc.cd

Taille police

SCREEN

Profil

Mise en page

Style du menu

Cpanel

Des experts congolais, des médicaments à Djera pour riposter contre Ebola

La riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola  à Djera dans le territoire de Boende situé dans le district de la Tshuapa à l’Equateur ne s’est pas faite attendre. Le gouvernement vient de réagir promptement pour endiguer cette maladie qui a fait 13 morts parmi lesquels 5 personnel de santé.


Sous l’impulsion du gouvernement, une première équipe d’experts congolais composée des épidémiologistes, des psychothérapeutes, des psychologues cliniciens, des spécialistes en assainissement se rend à Lokolia avec un important lot de médicaments pour organiser la riposte sur place. C’est à l’aéroport de Ndolo devant le ministre de la Santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi  que cette équipe conduite par le Directeur de direction chargée de la maladie au ministère de la santé publique, le Dr Benoit Kebela est montée au bord de l’avion avec des médicaments. C’est vers 15h que cet avion a décollé. Peu avant le décollage, le ministre de la Santé Publique a donné des instructions exactes au chef de la délégation, le Dr Benoit Kebela qui revient de la Guinnée où il a conduit aussi une équipe d’experts congolais pour aider ce pays à organiser la lutte contre la maladie à virus Ebola à Djera.


Fort de cette expérience, le Dr Benoit Kebela est aujourd’hui au  « front » dans son propre pays contre le virus Ebola à Djera. Selon lui, avec les moyens disposé par le gouvernement il est possible de contenir cette épidémie et d’arrêter la propagation du virus. «  Nous avons organisé la même riposte en  2012  à Isiro en province oriental où s’était déclarée une épidémie de la maladie à virus Ebola. nous avons dirigé l’equipe qui était à Isiro. Le grand défi  est celui d’arreter la transmission du virus Ebola. Tout le monde  nous regarde, nous étions parti ailleurs pour apporter de l’expertise.

Comme tout le monde nous regarde nous devons prouver  que nous  avons de l’expertise et le seul défi serait celui d‘arrêter la transmission.  Il faut que nous évitons l’extension de cette épidémie. Je pense que nous pouvons y arriver car nous avons  connu l’épidémie de Kikwit que je peux appeler une épidémie à milieu ouvert,  de même à isiro. Et  nous les avons gérées parce qu’il n’y avait pas eu d’extension et aujourd’hui nous allons à Boende  qui est un milieu fermé. C’est un coin qui a moins de contacts avec d’autres milieux. Je pense qu’avec cette faveur si on travaille avec tout les moyens qu’il faut nous arrêterons cette épidémie et nous y arriverons… ».


Le ministre de la Santé publique qui promet de rejoindre cette équipe d’experts  dans 72h avec un autre lot des médicaments et de matériels de protection souligne que c’est à Lokolia  qu’il sera installé le quartier général pour coordonner la lutte contre Ebola à Djera. Pour la journée d’aujourd’hui, il est prévu encore l’envoi d’autres médicaments et équipements  disponibilisés par le gouvenement et d’autres partenaires tels que l’Oms et l’Unicef.


La logistique, reconnait le Dr Félix Kabange, sera le défi le plus important, nous sommes obligés d’ériger un campement, «  car il n’y a que 2 maisons au niveau du secteur de Djera à Lokolia où toutes les équipes devront être installées avec tout le matériel de protection, de désinfection et d’assainissement. Il y a aussi des motos, vélos achetés par le gouvernement et les appuis des autre partenaires. Nous allons  acheminer tous ces matériels… » explique le Dr Félix kabange Numbi.

Des statistiques actualisées


Selon le ministre de la santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi, depuis le début de l’epidemie 42 cas ont été signalés dont 6 confirmés au laboratoire, 13 cas probables et 23 cas suspects. Le nombre de décès n’a pas changé. Il est de 13 dont 5 professionnels de santé. On signale aussi que 11 personnes sont actuellement isolées. Le Dr Félix Kabange Numbi précise aussi que 6 nouveaux prélèvements ont été faits  en plus de 8 déjà examinés et 168 contacts sont identifiés et suivis.


Sur terrain, le gouvernement met  tous les moyens pour endiguer cette épidémie, cela conformément au plan de contingence initié par le  Chef de l’Etat, Joseph Kabila.


Blandine Lusimana T